Hello 2017

Publié le par Marie

Hello 2017

En 2017, j'ai pris certaines bonnes résolutions, parmi elles :


- tenir un journal alimentaire, du moins les premiers mois. Non pas pour devenir parano de la bouffe (si ce n'est pas déjà trop tard ;-)) mais pour arrêter les grignotages, surtout "inconscients" : la petite papillotte par ci, le petit quignon de pain en attendant que le dîner soit cuit, ... Ca peut paraître anodin, mais mis bouts à bouts, ça 1) enrichi inutilement vos repas 2) génère des pics d'insuline et donc des alertes non nécessaires "stockage" dans votre corps - enfin surtout dans le mien, qui semble y être très sujet. 
- lire le soir ; et surtout, améliorer la qualité de mon sommeil, à défaut de moins pouvoir jouer sur la quantité. J'ai vraiment remarqué que les écrans et les réseaux sociaux avaient un effet très excitant sur mes yeux et mon cerveau, et que pour le même temps de sommeil, je récuperais beaucoup mieux si je soignais un peu mieux pour endormissement, plutôt que de sauter d'une activité au sommeil, comme si le corps possédait un "on/off" utilisable à volonté.
- vivre pleinement, continuer à faire mon petit bout de chemin dans la méditation et le yoga, améliorant aussi par la même occasion ma souplesse et ma posture grâce au travail et étirement des muscles profonds. Je commence tout juste à apprécier pleinement les heures de yoga, alors qu'auparavant j'avais tendance à vaciller dans des positions d'équilibre fragiles et à regarder l'heure toutes les 5 minutes. 

 

Je ne sais pas si c'est l'agencement de tout ça, si c'est une maturité acquise ou un bien-être global, mais pour la première fois, j'ai pris des poignées d'amour - et je m'en fiche


Oui oui, je suis bien sérieuse !


Ca peut sembler être un détail ultra futile, mais ayant commencé toute cette exploration alimentaire au travers du végétalisme et cie initialement pour être "mince en mangeant sans resctriction", j'ai toujours ce but en arrière pensée, d'une apparence physique en accord avec la légèreté d'esprit que procure l'alimentation végétale. Et ces poignées d'amour sont ce qui m'ont toujours fait défaut, l'endroit que je trouve chez moi le plus disgracieux, et qui restent à ce jour les dernières zones que je n'arrive pas vraiment à éliminer, malgré mon assiduité au sport et alimentaire. 
Enfin, oui et non, parce que je remarque bien que quand je ne fais pas d'écarts, les petites coquines s'amenuisent. Et qu'à l'inverse, au lendemain des fêtes de fin d'année, BOUM je récupère un winter pack de suite. Au final, ce n'est qu'un juste reflet de ce que je mange, et de comment je le mange. 
Mais pour la première fois, je ne suis pas fâchée avec elles. Elles sont revenues, mais elles repartiront ; puis reviendront, et ainsi de suite, tout au long de ma vie - autant dans ce cas faire ami-ami avec ces poignées d'amour.
Et au delà de ça, tenir ce journal alimentaire me permet de me rendre nettement compte des "grignotages inconscients" que je pouvais avoir jusqu'ici, et donc d'avoir des repas plus réguliers et une écoute "faim/satiété" beaucoup plus attentive (puisque c'est quelque chose que je précise aussi dans mon journal). De ce fait, je ne suis pas en train de me reprocher milles excès ou dérapages, au contraire je me gratifie plutôt de cet équilibre que j'acquiert petit à petit, toujours plus stable au fur et à mesure que j'avance. 


En parallèle, je note de nets changements physiques en ce qui concerne mes jambes et bientôt mes abdos maintenant que j'ai introduis dans ma routine sportive du RPM et du TRX 1 à 2 fois par semaine chacun, et me sentir toujours plus forte prend largement le dessus sur quelques irréductibles adipocytes.
Retrouver aussi le calme de la lecture et le plaisir autrefois bafoué de se coucher le soir me permet de prendre plus le temps de faire le point sur ma journée, sur mon état d'esprit, et de savourer en pleine conscience ce mode de vie et tout l'épanouissement qu'il me procure. 

 

Je sais d'expérience que ces états idéaux de bien être physique et mental sont souvent fugaces, débarassés en une seconde par de vieilles angoisses ou automatismes ; mais qu'ils reviennent aussi régulièrement, toujours, au bout d'un moment, encore plus brillants et durables. <3 

Commenter cet article